Jijé

L'autre père de la BD franco-belge

Pays : France, Montrouge

Editeur : PLG

Collection : Mémoire vive

Année d'édition : 2019

Première édition : 2019

180 pages

16 x 24 cm - 500 gr

Langue : Français

ISBN : 9782917837337

  • -5%
Jijé, l'autre père de la BD franco-belge - Couverture et dos - (c) Stripologie.com
  • Jijé, l'autre père de la BD franco-belge - Couverture et dos - (c) Stripologie.com
  • Jijé, l'autre père de la BD franco-belge - Pages intérieures - (c) Stripologie.com

La collection « Mémoire vive » de la maison PLG ne surprendra pas ses lecteurs avec ce présent titre, conforme aux usages. C'est donc un in folio à dos carré et couverture souple avec de profonds rabats. Hormis la belle couverture reprenant un dessin d'Yves Chaland, l'ouvrage est imprimé en noir et blanc. Dedans, le bloc de texte est large, et l'interlignage généreux n'empêche pas la densité des pages. Les illustrations sont nombreuses, rigoureusement légendées et datées. Nous n'aimons toujours pas l'usage du gras sur les appels de notes, qui donne une visibilité inutile à des éléments dont la nature même est de se faire discret. L'ouvrage se termine par une liste des titres illustrés par Joseph Gillain, suivie d'une bibliographie et d'un index. Comme de coutume, c'est à Luc Duthil qu'on doit la maquette.

Notule de Harry Morgan et Manuel Hirtz :

Panorama de l’œuvre de Joseph Gillain marqué par une grande rigueur d’analyse et une austérité assumée, et qui fait le choix de mettre en avant la partie la moins connue de l’œuvre. L’ouvrage parvient à conjoindre de façon harmonieuse une approche contextuelle, centrée sur le facteur religieux, et qui inscrit l’œuvre dans l’histoire de la presse et de l’édition belges, et une approche formelle, qui se place du point de vue de la production, et qui examine en particulier les modalités de l'adaptation littéraire et de la collaboration avec un scénariste.
L’ouvrage justifie son titre en montrant l’influence discrète mais décisive de Jijé sur la bande dessinée de son temps et de son espace culturel. Quant au motif fondamental qui traverse l’œuvre, c’est celui de la fraternité, et les auteurs montrent comment il est traduit au fur et à mesure par le dessinateur, en fonction du contexte idéologique, depuis une bande dessinée imprégnée de valeurs chrétiennes, jusqu’à un message antiraciste explicite.
On pourrait argumenter que, dans l'étude de Valhardi, la fin des années 1950 eût mérité un plus abondant développement. L’influence sur Jijé de Milton Caniff (qui est signalée par les auteurs) y est à son acmé, et l’étude formelle de cette période aurait permis de ré-interroger la catégorie même de la bande dessinée franco-belge.

Source : The Adamantine, (c) PLG, Harry Morgan et Manuel Hirtz

Sommaire du livre

Introduction    p. 6

.

Chapitre 1 : Fils de Tintin    p. 11

. Premiers pas sous me singe d’Heré    p. 12

. Une diversification sous influence    p. 22

. 1941 : année charnière ?    p. 28    

.

Chapitre 2 : Fils d’Ecrivain    p. 33

. Jijé illustrateur littéraire    p. 35

. Jijé graveur pour la littérature wallonne    p. 40

. De l’illustration à la BD    p. 55

.

Chapitre 3 : Fils de Curé    p. 61

. Un spécialiste des « BD chrétiennes »    p. 62

. Une œuvre imprégnée de valeurs catholiques ?    p. 67

. Vers un christianisme « moderne »    p. 71

.

Chapitre 4 : Jijé Confrère    p. 83

. Jijé scénariste de Jean Doisy    p. 85

. Jijé adaptateur de Jules-Joseph Pirot    p. 95

. « Un dessinateur doit toujours adapter le scénario qu’il reçoit »     p. 105

.

Chapitre 5 : Frère des Peuples    p. 123

. Entre préjugés et ouverture    p. 114

. Poignées de mains égalitaires !    p. 122

. Vers un antiracisme plus explicite    p. 130

.

Chapitre 6 : Père Fondateur    p. 135

. Quand Jijé semait dans les plates-bandes d’Hergé    p. 137

. Le réalisme contre a satire ?    p. 143

. Croquis-éclair et performance caricaturale    p. 154

.

Conclusion    p. 161

Annexe    p. 168

Bibliographie    p. 172

Index    p. 176



4e de couverture

Joseph Gillain, dit Jijé,  peut certainement être considéré comme le second « père fondateur » de la BD franco-belge, après Hergé. Il fut le grand animateur du Journal de Spirou à ses débuts, et il a formé dans son atelier des dessinateurs aussi importants que Franquin ou Morris. Il se distingue en outre par une œuvre multiforme, par des collaborations avec les scénaristes les plus divers, par la richesse des ses expériences graphiques, au long d’une carrière d’une cinquantaine d’années, puisqu’il a manié aussi bien le dessin humoristique que le trait semi-réaliste, ou réaliste.
Cet ouvrage entend rendre hommage à une œuvre fondatrice du 9ème art. Ecrit à deux mains, il combine des analyses historiques avec des analyses littéraires ou esthétiques, démontrant s’il en est encore besoin l’intérêt de considérer la bande dessinée comme une source documentaire de première main. L’étude se concentre par ailleurs sur les aspects moins connus de l’œuvre de Gillain : les premiers essais de BD d’aventure à la fin des années 1930, de grands récits didactiques ou chrétiens, des adaptations et illustrations de romans. L’amateur de Jerry Spring, sans doute la série la plus connue de Jijé, pourra donc découvrir d’autres facettes d’une œuvre déterminante pour l’histoire de la bande dessinée.
Richement illustré, cet ouvrage propose nombre de documents peu connus ou inédits, qui charmeront l’œil du collectionneur ou de l’historien. Il fournit par ailleurs quelques instruments de travail utiles, comme une bibliographies des travaux universitaires déjà menés sur l’œuvre de Jijé

Agrégé et docteur, Philippe Delisle est professeur d’Histoire contemporaine à l’université de Lyon 3, et s’intéresse depuis une dizaine d’années à l’idéologie portée par la « littérature dessinée ». Il a publié plusieurs essais sur le discours religieux et politique de la BD franco-belge des années 1930-1960. Il a par ailleurs fondé et dirige la collection « Esprit BD » chez l’éditeur Karthala.

Docteur en langues et lettres, Benoît Glaude est chargé de recherche du FNRS et chargé d’enseignement à l’Université catholique de Louvain. Depuis sa thèse sur les dialogues de bande dessinée (La Bande dialoguée, Presses Universitaires François Rabelais, 2019), il poursuit ses recherches sur les relations entre ce média et la littérature, en étudiant les novellisations de bande dessinée.

Prix conseillé : 14,22 €
Prix : 13,51 € Économisez : 0,71 € (5%)
Retour à la page précédente
Prix conseillé : 14,22 €
Prix : 13,51 € Économisez : 0,71 € (5%)

Lire aussi

PARTICIPER

Un livre sur la bande dessinée que vous souhaiteriez commander mais qui ne figure pas sur Stripologie.com ? Une réaction à l’une de nos notules de lecture ? Une erreur sur la fiche signalétique d’un ouvrage ? Une nouvelle étude consacrée au 9e Art, aux comics, aux mangas dont vous souhaitez nous informer ? Une note que vous avez rédigée et que vous souhaitez nous communiquer ? Vous aussi, participez à Stripologie.com